uniferme


Uniferme > Les fermes > GAEC Les Haies Vives

GAEC Les Haies Vives



Françoise et Dominique sont associés sur une petite exploitation maraîchère de 3ha.
Françoise s'occupe plus particulièrement de la vente et du travail administratif. Dominique assure la gestion de la production (mise en place des cultures, leur suivi et récoltes) et l'encadrement des salariés et stagiaires. La ferme bénéficie de la collaboration d'une salariée (Nicole), précieux soutien polyvalent. Chacun participe d'une façon ou d'une autre à toutes les tâches.

Production : Légumes (plein champ et sous serre): pommes de terre nouvelles, carottes fanes, plantes aromatiques, oignons blancs, bettes, épinards, scaroles, petits pois, haricots coco, verveine.

Lieu : Chaussan, petit village au pied des Monts du Lyonnais.

L'exploitation : Notre ferme est située à Chaussan, sur les côteaux des monts du Lyonnais (altitude 400 mètres). L'ensemble de nos cultures est cultivé en pleine terre avec le souci de préserver la biodiversité qui nous entoure (haies, bosquets, bandes enherbées fleuries, oiseaux, insectes utiles...). Nous cherchons à obtenir un équilibre entre nature et culture.
Nous vendons exclusivement nos produits à Uniferme depuis 1992.

Notre exploitation, essentiellement exposée sud et en pente, nous permet de cultiver des légumes de façon précoce. Toutes nos productions sont vendues en frais.


Nos 3 hectares de surface sont répartis entre :

  • tunnel non chauffé : 0,45 ha,
  • légumes de plein champ : 1,8 ha,
  • jachère (trèfles, luzerne, orge, espace naturel) : 0,75 ha.

Conscients de la nécessité de pratiquer une agriculture vraiment durable (pour la santé des hommes et de la nature), au-delà du simple slogan, nous avons exclu de nos pratiques (de la plantation à la récolte)

- tous les insecticides chimiques*,

- tous les fongicides chimiques,

- tous les désherbants

Les méthodes contre les attaques de nos cultures (maladies, insectes) sont donc exclusivement naturelles (rotation, aération, paillage*, lutte biologique...). En ce qui concerne la lutte biologique, nous cherchons à valoriser les services des auxiliaires des cultures. Pour cela, il est nécessaire de préserver des espaces sauvages et naturels autour des cultures afin de favoriser ainsi les "aller-retours" des auxiliaires qui, naturellement, viennent réguler les ravageurs. Nous avons au sein de l'exploitation réalisée un diagnostic biodiversité afin de faire un inventaire de nos richesses naturelles. Nous considérons les haies, les bosquets, les bandes enherbées, les bandes fleuries, les coins sauvages comme un précieux capital au même titre que les hommes, les structures, le matériel.

La maîtrise des maladies des plantes est réalisée par des méthodes dites naturelles (rotations, choix des variétés, sous serres aération, paillage, récolte différenciée...). En premier lieu, nous cherchons à maintenir nos plantes dans de bonnes conditions (températures, humidité, nourritures) afin qu'elles soient en mesure de résister elles-mêmes.

Pour ce qui concerne la maîtrise des plantes sauvages dans les cultures (adventices), nous ne cherchons pas systématiquement à les éradiquer, leur floraison étant intéressante pour attirer et nourrir certains auxiliaires. Nous cherchons donc à trouver un équilibre afin que la production et la récolte se réalisent dans les conditions de rentabilité nécessaire.

Nous relevons donc ce défi exclusivement au travers des méthodes naturelles qui varient selon les périodes et selon les cultures (désherbage manuel, rotation des cultures, paillage, solution mécanique (bineuse, outils de travail du sol, motobineuse, sarclette, sarclette à roue …)).  

Méthodes et moyens pour maitriser les herbes sauvages dans les cultures

Le sol et ses richesses support premier de notre système agricole. Nos légumes et plantes aromatiques sont cultivés en pleine terre (enrichie de compost, fumier et minéraux). Nous ne pratiquons pas la culture "hors-sol" sur substrat, convaincus des bienfaits multiples apportés par la qualité de notre terroir (goût, micronutriments, vitalité, rusticité). Nous croyons en la coévolution « plante sol climat ».

Toutes nos parcelles en pente sont entrecoupées de bandes enherbées pour limiter les risques d'érosion. Nous nous refusons toute utilisation d'OGM (demande d'un certificat au fournisseur de graines et d'amendement organiques) et de boues d'épuration. Pour nous, les plantes ont en elles-mêmes toutes les capacités à évoluer sans  qu’on cherche à trafiquer leur génome.

Pour la bonne santé de la vie de notre sol, nous apportons systématiquement de la matière organique sous forme de compost ou de fumier en bouchon déshydraté (agrée en bio). Nous pratiquons aussi la mise en place d’engrais vert (trèfles, luzernes, seigles).


Lexique :

L'exploitation peut utiliser des insecticides* agrées en agriculture biologique

Binage*: action de gratter le sol avec une bineuse entre les rangs de culture.
Faux semis*: émiettement du sol avec un outil à multiples griffes derrière un labour.
Sarclage*: action qui tend à couper les herbes au ras du sol.
Paillage*: naturel (paille) ou synthétique (plastique ou papier), actions de couvrir le sol qui limite l'émergence de l'herbe entre les cultures.
Buttage*: action de ramener de la terre au pied des plantes